»

mar 19

DNS pour les nuls

Introduction

Dans cet article, je vais tenter de vous expliquer à quoi sert et comment fonctionne un serveur DNS

A quoi ça sert ?

Pour commencer, l’abréviation DNS signifie Domain Name Server.

Le rôle du DNS est d’assurer la traduction d’un nom de domaine en adresse IP, et inversement. Pourquoi faire ? Et bien pour simplifier la vie de tout le monde, ça vous évite d’avoir à retenir l’adresse IP d’une machine pour accéder et ainsi vous permettre de l’atteindre via un nom plus facilement mémorisable, genre www.google.fr

Comment ça marche ?

Tout d’abord un DNS sait faire deux choses :

  1. Fournir une traduction Nom de domaine/IP pour un domaine qu’il héberge, aux clients qui lui en font la requête.
  2. Fournir une traduction Nom de domaine/IP pour un domaine qu’il n’héberge pas, aux clients qui lui en font la requête.

Cas d’une requête sur un domaine hébergé

Lorsqu’un DNS reçoit une requête lui demandant de fournir une traduction Nom de domaine/IP pour un nom de domaine qu’il héberge, c’est assez simple. En effet dans de cas, le DNS stock en local une table de correspondance lui permettant de fournir cette traduction. Il recherche donc dans sa table l’enregistrement qui correspond au nom de domaine fourni et renvoie simplement l’adresse IP correspondante.

Cas d’un domaine externe

Lorsqu’un DNS reçoit une requête lui demandant de fournir une traduction Nom de domaine/IP pour un nom de domaine qu’il n’héberge pas, c’est un petit plus compliqué.

Dans ce cas le DNS va intéroger un serveur « ROOT » pour savoir quel est le serveur TLD à qui demander qui fait autorité pour le domaine demandé. Et enfin soumettre la requête originale au serveur ayant autorité.

On va détailler un peu.

  • Un DNS dit « ROOT », est un des 13 DNS détenant la liste des DNS TLD. Ces 13 serveurs ont une IP qui ne change jamais et sont en quelque sorte la porte d’entrée du système de résolution de noms d’Internet.
  • Un DNS TLD (Top Level Domain) est un DNS détenant la liste de l’ensemble des DNS ayant autorité sur un domaine contenant l’extension qu’il gère.
  • Un DNS faisant autorité est un DNS qui héberge le nom de domaine demandé

Le fonctionnement en image :

Requete DNS externe

Si vous souhaitez rentrer encore plus dans le détail, vous trouverez ICI une liste des RFC en définissant le fonctionnement.

Conclusion

Maintenant que vous savez comment fonctionne un DNS, vous aurez peut-être envie de l’expérimenter par vous-même. Je vous propose donc un tuto sur la mise en place de BIND, un des DNS les plus connus sous Linux.

J’espère que cet article a pu vous aider, et si vous avez encore des questions sur le sujet n’hésitez pas à les poser en commentaire.

2 commentaires

  1. Pascal

    une rectification sur le lien vers les RFC, c’est par là maintenant

    1. mmayen

      Merci Pascal, du coup c’est corrigé ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf + 8 =

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>